Biopsie testiculaire

La technique vise à aspirer les spermatozoïdes avec une aiguille fine, pour récolter le maximum de gamètes males de grande qualité. Ils sont le plus souvent destinés à une injection intra-cytoplasmique de spermatozoïdes (ICSI) directement dans les follicules ovariens prélevés.

Devis gratuit Contact

Technique

    Comment ça se passe ?

    La FIV ou fécondation in vitro a pour objectif de mettre en contact directement les gamètes des deux donneurs, ovules et spermatozoïdes.
    Pour ces derniers, il est parfois nécessaire de les prélever in situ directement dans les testicules, soit dans l’épididyme, soit dans le parenchyme. C’est l’objectif de la biopsie testiculaire, intervention désormais courante dans le traitement de l’infertilité.

     

    Objectifs d’une biopsie testiculaire (BT

    La technique vise à aspirer les spermatozoïdes avec une aiguille fine, pour récolter le maximum de gamètes males de grande qualité. Ils sont le plus souvent destinés à une injection intra-cytoplasmique de spermatozoïdes (ICSI) directement dans les follicules ovariens prélevés

    Ce prélèvement de spermatozoïdes se fait soit dans le parenchyme testiculaire, soit dans l’épididyme, sorte de petit tube rétracté recouvrant les testicules et participant au stockage du sperme.
    On parle alors soit de TESE (Extraction des Spermatozoïdes du testicule par Biopsie), soit de MESA (Microsurgical Epididymal Sperm Aspiration).

    Dans une ponction testiculaire, le chirurgien urologue récupère principalement des spermatozoïdes, alors que la biopsie vise à prélever en plus un peu de tissu, notamment pour évaluer le fonctionnement de l’organe reproducteur.

     

    Indications d’une biopsie testiculaire (BT)

    Les principales indications de la BT sont les suivantes :
    • Azoospermie : c’est l’absence de spermatozoïdes dans le sperme. Si elle résulte d’une obstruction mécanique, la BT est la technique de choix ; dans les autres cas, il existe parfois une présence résiduelle dans le tissu testiculaire.
    • Altération du sperme éjaculé, de mauvaise qualité
    • Difficultés ou impossibilité d’un recueil naturel par masturbation.

    Déroulement de l'intervention

    La biopsie testiculaire est une intervention simple et parfaitement codifiée.

    Consultation pré-opératoire

    Avant toute intervention, le chirurgien réalise un bilan et vérifie les indications de la biopsie.
    Il ordonne des examens complémentaires, notamment si besoin les sérologies syphilis, VIH, VHB et VHC.
    Il préconise l’arrêt temporaire (5 à 10 jours) de tout produit retardant la coagulation, comme l’aspirine et prescrit une consultation d’anesthésie en cas d’anesthésie générale. Le patient doit être à jeun.

     

    Étapes opératoires

    Après rasage et désinfection du site opératoire, le chirurgien pratique une incision de quelques cm sur le scrotum (peau des bourses), pour mettre en évidence le parenchyme glandulaire.
    Il prélève de petits bouts de tissus en réalisant plusieurs incisions de quelques millimètres, parfois avec l’aide d’un micro-trépan (biopsy punch).
    Il complète éventuellement avec une aspiration à l’aiguille, directement dans l’épididyme.
    La plaie chirurgicale est ensuite suturée avec un fil résorbable.

    Hospitalisation, durée et anesthésie

    Le chirurgien décide avec son patient d’une anesthésie générale ou d’une anesthésie loco-régionale.
    Lors d’anesthésie générale, celle-ci est de courte durée, l’intervention durant environ ½ heure à une heure.
    L’hospitalisation pour une à trois nuits est nécessaire, notamment si le donneur présente des facteurs de risques particuliers.

    Devis personnalisé

    A la suite d’un bilan défini ensemble, nous vous proposerons des solutions sur-mesure à votre projet. Notre priorité, vous proposer des solutions adaptées, au meilleur prix, et assurer un suivi personnalisé de votre dossier.

    En savoir plus

    Suites et résultats

    Les suites sont en général très favorables, avec parfois de petites ecchymoses.
    La douleur biopsie testiculaire est quasiment absente et facilement prise en charge par des antalgiques légers.
    Le port de sous-vêtements serrés est conseillé quelques jours, pour limiter le risque d’hématome.
    Les fils se résorbent ensuite en 2 à 3 semaines, mais il est conseillé de ne pas se baigner durant environ 4 semaines.
    La biopsie testiculaire permet par ailleurs de reprendre une vie sexuelle normale en 24/48 h.
     
    Complications
    Elles sont exceptionnelles et se résument essentiellement à un hématome, traité par la pose de drains, ou une infection, traitée si besoin par antibiotiques.
     
    Résultats
    La cicatrice disparait au bout de 3 à 4 semaines.
    Les spermatozoïdes prélevés sont immédiatement traités pour vérifier leur viabilité ; ils sont congelés ou conservés de manière adéquate pour réaliser une FIV.
    La biopsie testiculaire ou la ponction testiculaire constituent aujourd’hui deux interventions indolores de routine, dont le rôle dans le protocole de la FIV est parfaitement démontré. Il convient donc de suivre l’avis des médecins si ceux-ci la préconisent pour augmenter les chances de fécondation, grâce à un sperme de meilleure qualité.